Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/07/2013

LA COUVERTURE DE LA FAIM DE L'OGRE A PARAITRE AUX EDITIONS VENTS D'AILLEURS

Je relaie ici la dernière note du blog de Patrice  Favaro :

 

Le travail de création d’une couverture n’est pas toujours aussi long et sujet à interventions multiples de l’éditeur que celui que j’ai  présenté dans l’épisode 3 de ce feuilleton estival. Cela peut se passer tout autrement, en particulier quand il s’agit d’un album et que celui-ci ne s’inscrit pas dans une collection déjà existante et très formatée mais se conçoit éditorialement comme un ouvrage unique et particulier. Un prototype, en quelque sorte. Ce sera bien le cas, et plutôt deux fois qu’une, avec LA FAIM DE L’OGRE, le prochain album que Françoise et moi avons signé aux éditions Vents d’Ailleurs et qui sera en librairie le 17 octobre.

Ce mardi donc, nous avions rendez-vous en Arles avec Jutta Hepke et Gilles Colleu pour leur remettre la peinture sur bois réalisée par Françoise pour la couverture et découvrir le projet (la maquette en blanc) retenu pour l’objet car il revêtira une forme peu habituelle (mais j’en dirai un peu plus dans les semaines qui viennent).

Professionnalisme, confiance, sens de l’écoute, acuité du jugement et respect réciproque, et puis temps qu’on donne au temps... quand tout cela est réuni, point besoin de tergiversations, de négociations, voire de concessions pour élaborer une couverture : l’illustrateur (trice) peut se sentir pousser des ailes, oser, et aller droit au but sans presque une hésitation.

 

couv-définitive.jpg

Le seul « repentir » au projet initial a été un essai de couleur moins sanguine pour l’ogre (voir ci-dessous) mais très vite abandonnée pour revenir à la première version.

 

couv-ogre.jpg

Dès la rentrée, je vous présenterai sur ce même blog et celui de Françoise (ici) tout le processus de création depuis nos deux voyages d’études sur les peintures murales en Thaïlande jusqu’aux différentes phases de notre travail d’écriture et d’illustration.

018.JPG

 

J'en profite pour vous présenter ci-dessous les excellentes éditions Vents d'Ailleurs chez qui Françoise a déjà publié un album, Le camion frontière, écrit par l'ami Jean-Yves Loude.

le-camion-couv-web-2.jpg

 

Créées à Fort-de-France en 1994, les éditions Vents d’ailleurs sont actuellement installées à Arles.

(vers le site en cliquant ci-dessus)


 Gilles Colleu et  Jutta Hepke qui ont fondé la maison et la dirigent sont « convaincus que la connaissance des cultures d’ailleurs, la connaissance des cultures des autres, aide à construire une société plus solidaire et enrichit tout être humain dans sa recherche d’humanité. Il est par conséquent important de construire des passerelles et de mettre à la disposition des uns et des autres les outils pour devenir ou être un citoyen du monde actuel. L’écrit, la littérature, les arts, le livre y contribuent. »

Ils définissent ainsi leur politique éditoriale « des ouvrages qui racontent des histoires de l’“intérieur”, des textes, des récits qui ne posent pas de regard sur une autre culture ou sur un ailleurs fantasmé, mais, tout au contraire, nous proviennent de l’ailleurs. Ces histoires nous font rêver, nous interrogent, nous interpellent. L’angle d’approche est inversé, le déplacement du regard change tout. Nos représentations, ici en France, dans un pays riche du Nord, sont mises en question, nos repères se déplacent. Les imaginaires, les écrits, les idées, les images, les expressions culturelles se croisent, s’inter­pénètrent, s’entrechoquent. »

Vents d’ailleurs est membre de l’Alliance des éditeurs indépendants, de l’association Éditeurs sans frontières et de l’association Jedi Paca. Vents d’ailleurs est distribué en Haïti par Communication Plus et au Canada par Dimédia.

 

Les commentaires sont fermés.