Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/12/2009

UNE ETRANGE RENCONTRE (SUITE)

aqua-bain-buffle.jpg

 

Il ne m’a pas fallu bien longtemps pour retrouver buffle et jeune garçon. J’ai eu la bonne intuition en allant au torrent. La peau des buffles, presque dépourvue de poils, est très fragile. Avec la chaleur tropicale, ils ont besoin de bains quotidiens.

L’enfant ne m’a pas vue. L’eau était tiède, nullement glacée comme elle aurait dû dans le Queyras, à une telle altitude. Une tiédeur toute tropicale...

16/12/2009

MON EXPO CARNET DU QUEYRAS

Un petit rappel d'une des exposition que je propose:

 

 

aqua mairie d'aiguille.JPG
fleurs 2.jpg

«  V O Y A G E    E N    Q U E Y R A S  »

 

UNE   EXPOSITION  DE  FRANÇOISE  MALAVAL

 

 

Une exposition d’originaux du livre « CARNET DE VOYAGE EN QUEYRAS » de Françoise Malaval (éditions du Queyras) est désormais disponible.

 

Elle se compose de 12 cadres de 67,5 cm x 40,5 cm.

 

Prix de location pour 1 semaine : 100 euros TTC

Par semaine supplémentaire : 50 euros TTC

 

L’auteure se propose de venir faire une séance de dédicace du livre pendant l’exposition.

 

Cette exposition peut s’associer avec le stage « Ecriture et illustration : Le carnet de voyage » proposé par Françoise Malaval et Patrice Favaro. Documentation détaillée sur demande. Nous consulter pour un tarif forfaitaire.

 

Vous pouvez commander le livre « Carnet de voyage en Queyras » par e-mail, par fax ou par courrier aux :

EDITIONS DU QUEYRAS : La Chalp 05350 Saint-Véran

editionsduqueyras@wanadoo.fr fax : 04 92 20 97 15

Le prix : 16 euros + 3 euros de port

 

Je suis à votre disposition pour tout renseignement complémentaire :

 

Fra.malaval@wanadoo.fr

 

 

13/12/2009

UNE ETRANGE RENCONTRE

le-buffle.jpg

 

Après plusieurs mois de silence, je reprends le récit des découvertes pour le moins singulières que j’ai faites pendant mes promenades autour de la maison. J’ai, de jour en jour, observé l’incroyable et plus encore. C’est seulement maintenant que je me sens prête à poursuivre mon récit.

Ainsi donc, après l’avoir découverte (voir note « à Clapeyto »), je suis retournée quelques jours plus tard à la maison aux bougainvilliers. Il n’y avait toujours personne, il faisait toujours aussi chaud. J’ai pris le chemin qui passe derrière et après avoir parcouru 100 m environ, je les ai croisés : un enfant juché sur un...buffle. Non loin,poussait un buisson de bambous ! Le garçon m’a salué avec des mots que je n’ai pas compris et s’est éloigné. J’étais trop ébahie pour penser à le rattraper.