Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/01/2010

ENCORE UNE SURPRISE

heliconias.jpg

En revenant du torrent où j’avais assisté au bain du buffle, j’ai remarqué, à l’arrière du chalet aux bougainvilliers de Clapeyto, un magnifique massif d’héliconias en fleurs. Toujours personne, toujours cette même chaleur tropicale.

Commentaires

Chère Fanchon du Queyras, Françoise Malaval ou Marmotte Gincheuse (on ne sait décidément plus comment vous appeler), ces héliconias-là sont dits rostrés, rostrata, ou encore pince de homard. Je suis un loup vivant au froid, mais j'ai tout de même quelque notions de botanique tropicale . Aussi dois-je vous dire que cette espèce ne fleurit que sous la pollinisation des colibris. Sans doute allez-vous nous prétendre que vous en avez vu battre des ailes dans le Queyras... je suppose? Bon, admettons. Mais allez-vous en faire nous dévoiler le mystère qui se cache sous tout cela? On s'impatiente!

Écrit par : le loup végétarien chaussé de crampons | 07/01/2010

Les commentaires sont fermés.