Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/07/2011

LE CAMION POURSUIT SA ROUTE

Ci dessous la chronique d'Opalivres (la page ici). Le camion frontière fait partie des 3 albums selectionnés pour le 2ème semestre 2011.

Le camion frontière

un bel album où l'imagination des enfants vient à bout des préjugés des adultes

ALBUM- Dès 8 ans

de Jean-Yves LOUDE, illustré par Françoise MALAVAL

Editions Vents d’ailleurs 15€

 

Au début, il y a deux peuples : les Uns et les Autres qui ne pensent qu’à se battre.

Alors, ils décident de construire un mur pour se séparer, très vite, si vite qu’ils ne prennent même pas le temps d’enlever un vieux camion, abandonné là par son chauffeur.

 

Le vieux camion est pris dans le béton ; on ne voit plus que ses flancs, « l’un tourné vers les territoires du Nord, l’autre vers la zone du Sud ».

« Des deux côtés, on distingue ses portières qui pourraient encore s’ouvrir, mais personne n’ose s’approcher de lui ».

 

Et pourtant…

 

Un jour, deux enfants, ont en même temps, l’idée de monter dans la cabine du camion : Primo du Nord et Tima du Sud, Primo des Uns et Tima des Autres.

 

- « Et si on jouait ? » propose Tima.

- « Chez nous, jouer est interdit ! » répond Primo.

- « Tant mieux chez nous aussi ! »

 

Les deux enfants restent d’abord assis, côte à côte, campant sur leur position d’ennemis jurés. Mais, Tima a soudain une idée et brandissant la flûte qu’elle a trouvée dans la boîte à gants, déclare:

- « Attention ceci n’est pas une flûte mais un serpent ! »

 

Primo est surpris. Va-t-il entrer dans le jeu de Tima ?

 

Voici une très belle histoire où l’imagination enfantine vient à bout des préjugés des adultes.

Les deux enfants vont utiliser tout ce qui se trouve à leur portée pour inventer un jeu plein de fantaisie, de bon sens et de joie à braver les interdits.

Le bonheur vient de l’espoir d’un monde meilleur, grâce à la musique et à l’art : voici venu « le temps du métissage », dit la fille.

 

Des images en pleine page, très ouvertes, expriment le besoin de liberté et d’espace; les lignes fuient vers l’horizon, les couleurs sont chaudes.

Des vignettes ajoutent quelques détails qui viennent éclairer le texte et l’enrichir.

 

A recommander à partir de 8 ans

 

16/07/2011

"LE CAMION FRONTIERE"SUR RICOCHET

Auteur : Jean-Yves Loude

43140.jpg

Illustrateur : Françoise Malaval
Editeur : Vents d'ailleurs
Mai 2011 - 15 Euros
Album à partir de 9 ans
ISBN : 9782911412660
 
 

L'avis de Ricochet

Coincé entre le territoire des gens du Nord et la zone des réfugiés du Sud, un camion, un camion banal. On ne sait pas qui des Uns ou des Autres a construit le mur, la seule chose assurée est que ce mur englobe le véhicule dans une frontière infranchissable. Tima du Sud, filles des Autres, et Primo du Nord, fils des Uns, investissent ce camion comme scène de jeu où ils miment le procès des hommes au moyen d’une flûte serpent.
Tima prend l’initiative : sont convoqués la vache, l’arbre, le loup, l’eau. Tous sont formels, l’homme est coupable. Tima est découragée, elle voit bien que rien ne peut le défendre d’une fin certaine. Primo reprend le pouvoir et sollicite un nouveau personnage fictif, l’Enfant qui renverse les termes du procès : le serpent n’est qu’une flûte et c’est aux enfants de faire leur avenir ; à eux d’inventer le « métissage », seule réponse aux frontières géographiques, culturelles. Sans certitude aucune, il faut poursuivre l’aventure. Les références aux réalités historiques dramatiques sont allégées par les situations qui s’ancrent dans des jeux transgressifs, universels quel que soit l’enfant, avec une franche fantaisie. L’illustration campe l’histoire dans un univers à la fois moderne et intemporel. La multiplicité des techniques : gravure ; découpage, collage ; ombres ; emprunts aux esthétiques africaines, cadrages multiples scandent les différents épisodes et accompagnent le récit vers la fin ouverte. Un album pour échanger, débattre et s’émouvoir.


Danielle Bertrand
Voir la chronique de Danielle Bertrand

http://www.ricochet-jeunes.org/critiques