Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/01/2014

LA FAIM DE L'OGRE ET CROQU'LIVRE


LA FAIM DE L'OGRE. Merci à Julie et Myriam de Croqu'livre à Besançon qui, une fois de plus, chroniquent finement un des nouveaux livres écrit par Patrice Favaro et que j'ai illustré .

la chronique intégrale est à lire ici


La faim de l’ogre / P. Favaro ; F. Malaval. - Vents d’ailleurs

Bodhi se voit promettre un grand avenir, hors du royaume de son père, s’il se défie des ogres et ogresses. Il quitte le palais du roi avec 5 de ses frères qui tous se laisseront enjôler par « une suave mélodie », « d’exquises nourritures », de « subtiles odeurs ».... Ils seront aussitôt avalés par des ogres et ogresses travestis. « Le monde ne manque pas de fous qui font de belles proies »...
« De ses sens il était resté maître », Bodhi va devoir encore affronter la calomnie. Et s’il accède finalement au pouvoir, il n’en acceptera pas les oripeaux.
Adapté du Telapatte-Jataka, conte de la tradition bouddhiste, cet album a été inspiré aux auteurs par une visite d’un temple thaïlandais. Ils nous font découvrir la teneur de cette histoire traditionnelle et entrevoir, grâce aux 9 planches cartonnées associées à l’album, la technique de ces jakatas, images qui entrelacent les éléments narratifs au sein d’une foule de détails.
Le coffret propose ainsi une entrée par le texte, avec l’album, ou par l’image avec les 9 scènes, qui telles des dominos s’accolent et constituent l’ensemble de la scène graphique. Entre trame narrative et détails contemporains, l’illustration inscrit le conte dans une modernité et une universalité : peut-on exercer le pouvoir lorsqu’on est esclave de ses sens, de ses désirs ? Quelles résonances actuelles...

x total.jpg


Les commentaires sont fermés.