Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/10/2013

LA FAIM DE L'OGRE FEUILLETON SUITE

Toujours sur le blog de Patrice :

La faim de l'ogre... images thaïes

Quelques photos (2010) de mon carnet de voyage en Thaïlande durant la phase de recherche et de documentation pour l'album La faim de l'ogre.

nonnes.jpg

Image du passé (Bangkok)

DSCN1343.jpg

image du présent (Chiang Mai)

DSCN1376.jpg

Françoise en costume convenant aux trois saisons thaïes : chaud et sec - chaud et humide - chaud et chaud!

les-indiens-sont-battus.jpg

de quoi inspirer mon illustratrice préférée!

DSCN0893.jpg

invitation au voyage

photo-de-famille.jpg

et notre très très cher ami Prashanta qui nous rend visite avec son père Krishna depuis Bangalore

DSCN0725.jpg

tout comme Tokikololi pour une courte escale!

great memories!

27/10/2013

LA FAIM DE L'OGRE SUITE

Sur le blog de Patrice Favaro toujours :

 

Extrait de la postface à La faim de l'ogre à paraître courant novembre aux éditions Vents d'Ailleurs.

 

Depuis des siècles, les jatakas se donnent partout à voir en Asie. Frises sculptées au cœur d’une grotte en Inde, reliefs en terre cuite entourant une pagode birmane à Pagan, dalles gravées dans les sombres couloirs du Wat Si Chum en Thaïlande, céramiques sur les murs d’un temple lao, peintures murales au Sri Lanka… Nous avons eu mille fois l’occasion de feuilleter ce formidable livre d’images au cours de nos voyages sur ce continent.

DSCN0801.jpg


Les jatakas constituent une « corbeille » de contes parmi les plus fameux d’Asie. Composé sur une période couvrant trois siècles avant et après J.-C., ce recueil de la tradition bouddhiste compte environ 550 récits. Ces histoires sont des enseignements, philosophiques et éthiques, qui s’appuient sur des contes et des allégories mettant en scène le Bouddha avant qu’il ne devienne précisément un bouddha, un être éveillé. En sanscrit et pali, langues dans lesquelles les jatakas ont été transcrits, ce terme signifie naissance. Au cours de ses multiples vies, le futur Bouddha revêt de nombreuses apparences. Il peut être singe, lion, éléphant, cerf ; tout autant qu’homme : marchand, artisan, roi, prince ou mendiant.

 

DSCN1236.jpg


Thaïlande, 2010. Le temple est peu visité, à l’écart de la ville de Chang Mai ; à l’intérieur, des peintures de style Lan Na recouvrent entièrement ses hauts murs. Des jatakas y sont représentés mais en une seule image qui contient à chaque fois l’intégralité du récit. Toute l’histoire mise dans un unique tableau, une même illustration ! C’est pour nous une révélation : les différents épisodes sont entièrement figurés mais ils s’articulent suivant une logique que le visiteur est invité à découvrir comme dans un jeu. La seconde révélation réside, elle, dans la foule de détails, d’histoires secondaires, de scènes de la vie quotidienne qui constituent la toile de fond, le décor du récit principal. Les artistes qui ont réalisé ces peintures murales, comme ceux qui ont effectué sur celles-ci au fil des siècles de nombreux repeints, ont représenté ce qui leur était familier à l’époque où ils vivaient, souvent avec humour et clins d’œil.

DSCN1302.jpg


 

DSCN1363.jpg

toutes photos copyright P.Favaro

Nous avons eu envie de jouer de cette même manière avec le lecteur en adaptant un de ces jatakas dont l’existence est encore trop peu connue hors d’Asie. Celui que nous avons choisi, Telapatta-Jataka, repose sur une réflexion qui nous semble plus actuelle que jamais. Il nous permet également de porter un certain regard sur la Thaïlande d’aujourd’hui.
Ainsi, nous prenons place à notre tour dans la longue file des diseurs et des montreurs de jatakas… ces histoires qui se jouent du temps comme des frontières.

 

moine-et-marchand-ambulant.jpg

marchande-ambulante.jpg

 

images inédites du carnet de voyage en Thaïlande de F.Malaval


25/10/2013

LA FAIM DE L'OGRE FEUILLETON EPISODE 6

Toujours sur le blog de Patrice Favaro :

 

Il arrive bientôt.. épisode suivant!

Pas moins de trois ans de gestation pour notre Faim de l'ogre, mais notre album arrive bientôt, voici l'annonce officielle de sa sortie.

Capture.JPG

 

Lors du précédent post, nous étions resté à la mise en place des décors sur le fond des différentes planches. Chacune est relative à un épisode de l'histoire, mais le tour de force de l'illustratrice réside dans le fait que l'ensemble forme un tout, un seul et même tableau qui invite à une lecture autre, qui invite à se frayer un chemin dans l'histoire comme s'il s'agissait d'un territoire... ou mieux: d'un TERRHISTOIRE!


 

002.jpg

003.jpg

026.jpg

Magnifique travail, Françoise!

015-2.jpg

 

022.jpg


22/10/2013

LA FAIM DE L'OGRE FEUILLETON EPISODE 5

Toujours sur le blog de Patrice Favaro :

Une fois réalisée la première planche de La faim de l’ogre (il y en aura 9), reste à l’articuler avec les autres en décidant d’un sens de lecture.

015-1.jpg

Le bois des planches est recouvert d’une couche de fond, puis commence le travail de traçage des éléments du décor.

009.jpg

Mise en couleur progressive, ici les éléments architecturaux et les végétaux.

015.jpg

Les détails sont traités progressivement.

021.jpg

Avec le souci du travail... en finesse!

décor-palais-3.jpg

20/10/2013

LA FAIM DE L'OGRE FEUILLETON CHAPITRE 4

Toujours sur le blog de Patrice Favaro

Pour notre projet LA FAIM DE L’OGRE, comme je l’ai déjà expliqué, Françoise a eu l’idée de reprendre le principe des représentations utilisées dans les peintures murales thaïes : l’ensemble de l’histoire est réuni dans une seule et même image murale.

DSCN0802.jpg

Wat-Saket-020.jpg

peintures du Wat Saket

Grâce à Sébastien Tayac et Nicolas Revire, chercheurs spécialistes de l’histoire de l’art en Thaïlande, nous avons pu décrypter les différents styles en usage dans les temples les plus représentatifs des différentes écoles picturales. Grâce également à M. Bougrain-Dubourg, de Restaurateurs d’art sans frontières, nous avons pu approcher de près la partie technique de ces peintures.

DSCN0810.jpg

restauratrice à l’œuvre sur une porte du Temple d’Émeraude à Bangkok

 

Le choix du support (bois) et des techniques (peinture acrylique et papier découpé pour les personnages principaux) ayant été retenu, restait alors à Françoise de réaliser un des fragments de ce qui constituerait plus tard le « chapitre 1 » de l’image globale.

1-1.jpg

Et imaginer ensuite comment les autres images viendraient s’articuler avec celle-ci pour constituer un tout cohérent sur le plan de la lecture de l’image et harmonieux sur le plan graphique.

sept-2011-013.jpg

16/10/2013

LA FAIM DE L'OGRE FEUILLETON CHAPITRE 3

C'est toujours le blog de Patrice que je relaie :

 

 

La solution à la question posée à la fin du post précédent ? La réponse en image !

012-2.jpg

013.jpg

023.jpg

024.jpg

Eh oui ! En changeant le type de support, on modifie également la nature de la couleur et son impact. Le contraste est plus vif en superposant du papier sur le fond de bois pour les personnages principaux. Mais encore faut-il être habile en découpage/collage. Pas de problème : Françoise  est experte en la matière... avec  l’expérience de plusieurs albums !

 

9782841469291FS.gif

le-camion-couv-web-2.jpg

couv-elephant.jpg

15/10/2013

LA FAIM DE L'OGRE FEUILLETON CHAP 2

Je relaie ici encore la note du blog de Patrice. Il en sera de même pour tous les autres chapitres suivants Qu'on se le dise !

La faim de l'ogre, le feuilleton, chapitre 2

Pour poursuivre le making-off de ce prochain album (en librairie le 21 novembre), venons-en maintenant au choix de la technique retenue par Françoise (elle a pas mal de cordes à son arc, comme en témoignent ces différents albums). C’est la peinture sur bois qui correspondait le mieux au projet afin de retrouver une matière dans les fonds qui pouvait rappeler les peintures murales thaïes.

012.jpg

On ne parle pas de fresque dans ce cas précis, il fait trop chaud dans ce pays pour que les peintres aient jamais eu l’idée d’appliquer leurs pigments sur du mortier frais (al fresco), ce dernier sècherait trop vite.

Donc peinture sur bois pour les fonds et les personnages secondaires.

 

009.jpg


 

005-2.jpg

 Un travail qui, au vu de la taille des détails, nécessite souvent l’emploi des grands moyens !

001-2.jpg

 

001-1.jpg

 

Se pose alors une épineuse question : comment faire ensuite pour que les personnages principaux apparaissent, par contraste, plus en avant que les autres qui appartiennent au décor de fond?

 

La réponse trouvée par Françoise ? Elle sera donnée à l’épisode suivant !


 


13/10/2013

BIENTOT LA FAIM DE L'OGRE

Je relaie ici la note que Patrice Favaro a mis sur son blog. C'est le premier épisode du "making off" de notre livre "la faim de l'ogre" qui va paraitre très prochainement.

 

Hier, Françoise Malaval et moi avons eu enfin le bonheur de recevoir les épreuves de notre prochain album-livre d’art qui sera bientôt publié aux éditions Vents d’Ailleurs: La faim de l'ogre. Un très long parcours, une réelle aventure pour arriver à concrétiser ce projet, dont je me propose ces prochains jours de vous faire ici la relation (de voyage !)

C’est en effet par un voyage, comme toujours pour Françoise et moi, que tout a commencé. En 2010 précisément et en Thaïlande où nous nous rendions pour la troisième fois (après y avoir séjourné lors de périples vers la Birmanie et le Laos).

DSCN0778.jpg

Je laisse la parole à Françoise sur ses intentions quant à ce voyage :

Je me suis intéressée aux Jatakas pratiquement dès mes premiers voyages en Asie du Sud.
Je connaissais déjà avant l’existence de ce corpus de contes : je savais qu’Ésope, puis Jean de La Fontaine, avaient largement puisé dans ces histoires, de même que dans le Panchatantra « les cinq livres », un autre des plus anciens recueils de contes et de fables venus de l’Inde.
J’ai ainsi découvert lors de mon premier voyage au Sri Lanka puis en Birmanie, au Laos et enfin en Thaïlande les différentes représentations, peintes ou sculptées des Jatakas dans les temples et les monuments. J’ai été frappée par leurs particularités qui les rendent très proches de ce qu’est l’illustration dans un livre pour enfants. Les images des Jatakas se donnent partout « à lire ».

Cela faisait plusieurs années que j’envisageais une création d’album sur ces Jatakas. C’est en 2010, lors d’un voyage en Thaïlande, qu’un projet se précise. Je prends contact avec François Lagirarde, responsable de l’École d’Extrême Orient à Bangkok. Grâce à sa recommandation, je rencontre des spécialistes en histoire de l’art : les chercheurs Nicolas Revire, Sébastien Tayac et Vittorio Roveda de même que Robert Bougrain-Dubourg (responsable des restaurations des peintures murales auprès de la famille royale de Thaïlande). Ils m’aident à la découverte et au décryptage des représentations des Jatakas surtout en ce qui concerne les peintures murales.
C’est en effet sur ces peintures murales thaïlandaises que j’ai décidé de me pencher plus particulièrement. L’étude de leurs spécificités m’a confortée dans ce choix. L’une d’elles en particulier a suscité un très vif intérêt chez l’illustratrice que je suis. Dans une majorité de cas, en effet, on se trouve face à une seule et unique image qui constitue le support narratif global de l’intégralité d’un Jataka. Toute l’histoire tient en une image ! Les épisodes principaux y sont figurés, mais pas forcément dans une suite logique, et les divers moments du récit s’articulent selon une logique essentiellement esthétique, ce qui est très étonnant pour un esprit occidental.

DSCN1159.jpg

De plus, la richesse et l’importance que revêtent les détails autorisent une multiplicité d’histoires secondaires, de scènes très vivantes de la vie quotidienne contemporaine souvent non dénuées d’humour et de clins d’œil.

DSCN1270.jpg

Dans ce projet d’album, j’ai donc souhaité intégrer à mon travail habituel une certaine manière de faire, des techniques mais aussi et surtout un point de vue propre à l’Asie. J’ai essayé de transposer l’esprit de ces grandes peintures murales thaïlandaises contant les Jatakas pour les adapter au format du livre d’images.

 

089.JPG

 

crayonnés et premières mise en place des images

 

sept-2011-001.jpg

 

du gris crayon... à la palette de couleurs

 

005.jpg

 

9.jpg

 premières esquisses à l’aquarelle

4.jpg

Françoise au travail

 

008.jpg

 

travail de mise en couleurs des personnages

 

001.jpg

 

026.jpg

à suivre...