Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/06/2006

LE LIBRAIRE DU QUEYRAS

medium_pastel-gilles.jpg Pendant le festival de conte en Queyras, Gilles Dumarchez a fait une lecture. Cela se passait à l’austère forteresse de Vauban de Château Queyras, dans une pièce à courants d’air glaciale. Gilles est un excellent lecteur et il propose ainsi de temps en temps de faire partager aux autres en les lisant des extraits de livres qu’il aime. Gilles est LE libraire du Queyras, un VRAI libraire ; il tient une boutique ambulante et vend sur les marchés du pays entre les  fruits et légumes et le crémier-fromager. Il ne s’agit ni de livres anciens, ni d’occasion, non, Gilles vend les mêmes ouvrages que dans toutes les librairies et a un choix tout à fait conséquent . Lecteur passionné, il a pratiquement lu tout ce qu’il vend et il est d’excellent conseil. On peut lui passer commande s’il n’a pas ce que l’on cherche.

L’été, la boutique n’est ouverte qu’une fois par semaine, au marché d’ Abries, car Gilles garde les vaches dans les alpages...

22/06/2006

LE REGARD DES BETES

medium_pastel-anes.3.jpg

Dans la Chine ancienne, l’empereur Qin (son nom se prononce Tchin, et c’est de lui que vient le mot : Chine) avait édicté une loi ordonnant l’apprentissage de la lecture et de l’écriture pour chaque homme… et pour tous les grands animaux : c'est-à-dire les chevaux, les vaches, les bœufs, les moutons ! On pourra s’étonner qu’un empereur aussi puissant et terrible ait eu la volonté de doter ainsi d’un alphabet hommes et bêtes. On pourra prétendre que, dans l’esprit de Qin, sujets humains et animaux avaient le même rang. On ferait peut-être mieux de s’interroger : si, en ces temps lointains, un personnage aussi sanguinaire que Qin pouvait encore voir en ces bêtes une intelligence, une sensibilité, proches de la nôtre, qu’avons-nous donc perdu en chemin aujourd’hui ? En ce siècle où les paysans ne sont plus que producteurs de viande ovine, bovine, chevaline ?

Sous le regard patient et doux des bêtes, c’est peut-être notre nature même d’homme qui est désormais en danger.

(texte de Patrice Favaro)

09/06/2006

AU MARCHE DE SAMPEYRE

Le col Agnel est maintenant ouvert, nous pouvons reprendre nos habitudes estivales : aller le vendredi faire notre marché de l’autre côté de la frontière. Sampeyre est une  bourgade  simple, paisible. Nous y trouvons fleurs, fruits et légumes, beaux et à bon prix. Après les achats, nous nous offrons un capucino ou un lemon soda à la terrasse d’un bar, tranquillement.

 

.medium_pastel-marche-sampeyre.jpg

07/06/2006

LE CIMETIERE DU RAUX

Fleurs naturelles et artificielles mêlées dans le minuscule et paisible cimetière du Raux.

 

medium_pastel-cimetiere.jpg

04/06/2006

LE LOUP ( GRAND ET MECHANT)

Le ministère de l’écologie et du développement durable vient d’autoriser le prélèvement de six loups pour les dix prochains mois. Pas d’abattre, pas de tuer, non ,de prélever...qu’en terme choisi cette chose là est dite...Donc, six loups à abattre, le même nombre que l’an dernier. Bien sûr, avant de tuer la bête, on aura tenté des mesures d’effarouchement et l’abattage doit être effectué au fusil de chasse à canon lisse. Cette mesure a déçu les éleveurs et elle est condamnée par les organisations écologiques.

 Le loup dans nos montagnes est un problème, pour les éleveurs d’abord,  bien entendu. Mais, les troupeaux d’ovins comportent de plus en plus d’individus ce qui rend leur surveillance de plus en plus difficile ; le vrai problème ne serait il pas à chercher de ce côté-là ? Nos très proches voisins italiens ont toujours eu des loups, en nombre beaucoup plus important et ne s’en plaignent pas . En France ,il y a une centaine d’animaux avec un accroissement naturel de 30%...

Ici, sur la commune de Molines ,  et ailleurs dans le Queyras, il y a des loups et certains, dont je fais partie, comptent bien qu’ils y restent.  

 

Pour plus d’informations , 2 adresses :

 http://www.aspas-nature.org

 http://ours-loup-lynx.info

-     

medium_pastel-loup.jpg

02/06/2006

SUR LA ROUTE DU COL AGNEL

Le col Agnel ( 2744m ) qui  marque la frontière avec l’Italie, est à ¼ d’heure de voiture de la Chalp Ronde. C’est le dernier col du Queyras à ne pas être encore ouvert, mais la route l’est jusqu’au refuge. Les dernières neiges ne sont entièrement fondues sur ces landes d’altitude. Les pulsatilles  printanières commencent tout juste à fleurir. On les nomme aussi anémones souris à cause du duvet doux et soyeux dont elles sont recouvertes.

medium_pastel-pulsatille-printanie.jpg